Les alchémilles, ces plantes vivaces aux multiples vertus

Julia
6 Min Read
Les alchémilles, ces plantes vivaces aux multiples vertus

Découvrez les alchémilles, ces plantes vivaces appartenant à la famille des rosacées. Elles sont souvent utilisées pour leurs propriétés médicinales et offrent une touche esthétique à nos jardins. Dans cet article, vous trouverez un aperçu de leur histoire, leurs caractéristiques, leurs variétés et leur entretien.

Présentation et histoire des alchémilles

Les alchémilles forment un genre botanique regroupant environ 200 espèces de plantes herbacées vivaces. Présentes principalement dans l’hémisphère nord, elles sont très prisées pour leurs feuilles duveteuses, leur floraison discrète et leurs nombreuses vertus médicinales. Le nom d’alchémille vient du latin médiéval « alcemilla », qui signifie « Petite pierre philosophale », en référence aux croyances des alchimistes. En effet, ils pensaient que la célèbre pierre permettant de transformer le plomb en or pouvait être obtenue grâce à la rosée capturée par les feuilles duveteuses de ces plantes. Aujourd’hui encore, les alchémilles attirent l’attention pour leurs bienfaits sur la santé et leur beauté naturelle.

Caractéristiques principales des alchémilles

Rosaceae : une grande famille regroupant les alchémilles

Les alchémilles font partie de la famille des rosacées. Cette grande famille botanique comprend une large variété d’espèces, dont les roses, les poiriers et les pommiers. Ainsi, les alchémilles sont liées aux autres plantes à fleurs dans cette famille par des traits communs tels que leur système reproducteur.

Lire aussi  La scille du Pérou : une plante bulbeuse originale

Description de l’alchémille

L’alchémille se caractérise par ses feuilles duveteuses en forme de cercle ou de coquillage, qui capturent parfaitement la rosée matinale pour le plus grand bonheur des alchimistes. Les tiges sont rigides et supportent de nombreuses fleurs au cours de la saison estivale. Ces petites fleurs sont généralement de couleur verte ou jaune verdâtre, avec un parfum délicat et agréable. La plante atteint généralement une hauteur de 20 à 50 cm, selon les espèces. Elle peut être facilement cultivée dans les jardins et se propage grâce à l’enracinement des tiges tombées au sol.

Les différentes variétés d’alchémilles et leurs utilisations

Alchemilla mollis – l’alchémille commune

Cette espèce, aussi appelée alchémille molle, est probablement la plus couramment rencontrée dans nos jardins. Originaire d’Europe de l’Est et d’Asie Mineure, elle a été introduite en Europe occidentale au cours du Moyen Âge pour ses propriétés médicinales. L’Alchemilla mollis est une plante robuste et facile à cultiver, qui supporte bien les sols pauvres et les climats frais. Ses feuilles sont légèrement plus douces au toucher que celles de ses cousines et ses fleurs sont d’un jaune verdâtre. On l’utilise souvent pour soigner les problèmes digestifs et les affections gynécologiques.

Alchemilla alpina – l’alchémille des montagnes

Comme son nom l’indique, cette espèce pousse principalement dans les régions montagneuses d’Europe et d’Asie. L’Alchemilla alpina se distingue par sa petite taille (10 à 15 cm) et ses feuilles plus foncées et découpées que celles de l’alchémille commune. Son habitat naturel se trouve dans les prairies alpines et les éboulis où elle forme de jolis coussins verts. Malgré sa petite taille, cette alchémille possède également des vertus médicinales, notamment en ce qui concerne la cicatrisation des plaies et la digestion.

Lire aussi  Campanula medium : la beauté enchanteresse et pratique de la campanule des jardins

Alchemilla erythropoda – l’alchémille aux pieds rouges

Cette variété d’alchémille est originaire des Balkans et présente des caractéristiques similaires à celles de l’alchémille molle. Cependant, l’Alchemilla erythropoda se distingue par ses tiges rougeâtres et son feuillage un peu plus clairsemé. Elle est également employée comme plante médicinale pour traiter différents maux tels que la diarrhée et les douleurs articulaires.

Conseils d’entretien et de culture de l’alchémille

Les alchémilles sont des plantes vivaces faciles à cultiver dans presque tous les types de sols, même si elles préfèrent légèrement les terrains humides et bien drainés. Elles apprécient également une exposition mi-ombre à ensoleillée et peuvent tolérer des températures allant jusqu’à -20 °C. Voici quelques conseils pour assurer leur bon développement :

  • Semis : vous pouvez semer des graines d’alchémille au printemps ou à l’automne dans un terreau humide et bien drainé.
  • Arrosage : assurez-vous de maintenir le sol légèrement humide, surtout pendant les périodes de sécheresse.
  • Taille : coupez régulièrement les fleurs fanées pour stimuler la croissance de nouvelles pousses et favoriser une floraison abondante.
  • Division : il est recommandé de diviser les touffes d’alchémille tous les deux à trois ans pour revitaliser la plante et éviter qu’elle ne devienne trop envahissante.

Avec un peu d’attention et d’amour, vos alchémilles prospéreront très certainement et apporteront une touche de grâce et de légèreté à votre jardin.

Share This Article
Leave a comment