Comprendre l’entomosporiose : symptômes, causes et prévention

Julia
6 Min Read
Comprendre l'entomosporiose : symptômes, causes et prévention

L’entomosporiose est une maladie cryptogamique, affectant principalement les arbres fruitiers et certaines plantes ornementales. Elle se manifeste généralement au printemps, lorsque les conditions d’humidité sont propices au développement des champignons responsables de cette maladie. Cet article vous aidera à comprendre ce qu’est l’entomosporiose, comment la détecter et quelles mesures de prévention peuvent être mises en place.

Qu’est-ce que l’entomosporiose ?

L’entomosporiose est causée par le champignon Entomosporium, qui appartient à la famille des Venturiaceae. Ce dernier est présent naturellement dans l’environnement et est particulièrement actif lors des périodes de pluie ou d’humidité élevée, notamment au printemps et en automne.

Cette maladie touche principalement les arbres fruitiers de la famille des Rosacées, tels que les pommiers, poiriers, pruniers et cerisiers, ainsi que certaines plantes ornementales comme les Photinias et les Cotoneasters. En fonction des plantes atteintes, on parle d’entomosporiose du pommier, du poirier, etc.

Symptômes de l’entomosporiose

Feuilles

L’entomosporiose affecte en premier lieu les feuilles des plantes, où elle provoque l’apparition de petites taches brunes ou noires, souvent entourées d’un halo jaune. Ces taches sont en réalité des nécroses, c’est-à-dire des zones où les cellules végétales ont été détruites par le champignon. Au fil du temps, les taches peuvent fusionner et couvrir une grande partie de la surface foliaire, entraînant un dessèchement et une chute prématurée des feuilles.

Fruits

Lorsque l’entomosporiose atteint les fruits, elle se traduit par la formation de pustules brunes ou noires sur leur surface. Dans certains cas, ces pustules peuvent s’étendre aux pédoncules et aux sépales des fruits, provoquant ainsi leur déformation et altérant leur qualité gustative.

Lire aussi  Dictamnus : La plante médicinale de Crète aux multiples bienfaits

Causes de l’entomosporiose

Le champignon responsable de l’entomosporiose, Entomosporium, se développe généralement à partir des spores présentes dans les feuilles mortes tombées au sol, notamment sous les arbres fruitiers et les plantes infectées. Lorsque les conditions climatiques deviennent favorables, les spores sont libérées et transportées par l’air ou l’eau jusqu’à de nouvelles plantes hôtes, où elles s’installent et commencent à coloniser les feuilles et les fruits.

Les conditions climatiques jouent un rôle important dans le développement de l’entomosporiose. En effet, celle-ci est favorisée par :

  • L’humidité, qui permet aux spores du champignon de germer et de s’étendre plus facilement sur les plantes.
  • Les pluies, qui favorisent la dispersion des spores et leur propagation d’une plante à l’autre.
  • Les températures douces, comprises généralement entre 15°C et 25°C, propices au développement du champignon.

Facteurs favorisant l’entomosporiose

Plusieurs facteurs peuvent également favoriser l’apparition et la progression de l’entomosporiose :

  • Une plantation trop dense, qui limite la circulation de l’air et retient l’humidité près des feuilles et des fruits.
  • Un manque de lumière, notamment en raison d’un élagage insuffisant ou d’une orientation peu favorable des arbres.
  • La présence d’arbres malades ou faibles, plus vulnérables à l’infection par le champignon.

Prévention de l’entomosporiose

Bien que l’entomosporiose soit difficile à éradiquer totalement une fois installée, il existe plusieurs mesures préventives pour limiter son développement et ses conséquences :

Culture

  • Vérifier les conditions de plantation des arbres fruitiers, en respectant les distances de plantation recommandées et en privilégiant des emplacements bien exposés.
  • Veiller à la bonne aération des plantations, en pratiquant régulièrement un élagage adapté aux besoins de chaque espèce d’arbre.
  • Choisir des variétés résistantes à l’entomosporiose, si cela est possible dans votre région et pour le type d’arbre souhaité.
Lire aussi  Le kniphofia orange : une plante aux couleurs flamboyantes

Lutte biologique

Il existe également des méthodes de lutte biologique pour contrôler l’entomosporiose. L’une d’elles consiste à pulvériser sur les arbres et les plantes concernées des produits contenant des bactéries spécifiques, capables de détruire les spores du champignon sans nuire à l’écosystème environnant.

Nettoyage et traitement des feuilles infectées

  • Ramasser et brûler les feuilles mortes tombées au sol, afin de réduire la quantité de spores susceptibles d’infecter d’autres plantes.
  • Traiter les arbres et les plantes atteintes avec des fongicides adaptés, en suivant scrupuleusement les recommandations d’utilisation et de dosage.

Résumé

L’entomosporiose est une maladie cryptogamique qui touche principalement les arbres fruitiers, provoquant des taches brunes ou noires sur les feuilles et les fruits. Favorisée par l’humidité et les températures douces, elle peut être prévenue grâce à des mesures de culture adaptées, un nettoyage régulier des feuilles mortes et, si nécessaire, l’utilisation de traitements spécifiques. Les méthodes de lutte biologique et le choix de variétés résistantes peuvent également contribuer à limiter les risques d’infection et leurs conséquences sur la santé des plantes et la qualité des récoltes.

Share This Article
Leave a comment