Les aromatiques, les fruits et les légumes :

Le jardin décoratif sans au moins laisser de place pour des aromatiques et condimentaires semble difficilement concevable. D'abord parce que l'utile doit rejoindre l'agréable et que l'agréable n'est pas forcément l'apanage des seuls jardins décoratifs... Il existe en effet de beaux exemples de potagers où la fleur à couper vient s'associer aux légumes... Oui mais voilà, sans connaissance potagère sinon que de vagues souvenirs venant de grands parents mordus de jardinage utile, ce n'est pas facile : question conception et rotations des cultures, question choix des variétés, question temps et entretien, question amendement, traitement ou pas traitement... tout est à découvrir, un autre monde que celui des vivaces, arbres et arbustes. Encore maintenant, nous n'avons toujours pas adopté la technique du potager en carrés (perte de place quand celle-ci est comptée) et sommes restés fortement imprégnés des cultures en lignes, avec une règle d'or : rotation par année des légumes 'feuilles', légumes 'fruits', et légumes 'racines', et l'application de préceptes conservés des anciens, notamment celui des associations bénéfiques ( le plus couramment répandu étant d'alterner poireaux et carottes, l'odeur du poireau étant un répulsif naturel contre la mouche de la carotte..). Il fallait aussi un coin d'aromatiques où cultiver de petits trésors, ce qui fut vite fait. Les arbres fruitiers ont été choisis en gobelets et les groseillers ont servi de haie séparative avec le coin des aromatiques... De tout, un peu... Enfin, il faut ajouter qu'au fil du temps les légumes et aromatiques comme les fruits ont 'fait le mur' comme nos rosiers sortis de la roseraie... c'est ainsi qu'il arrive qu'une belle poirée se love dans un massif de vivaces, de même que les cerfeuils musqués (Myrrhis odorata) ou encore la sauge officinale et les fenouils sauvages, voire la livèche (Ache des montagnes), ou simplement un pied de courgette 'Verte Noire Maraîchère' (notre préférée).... j'ai un peu honte de ces photos, quand je les compare à de beaux potagers, mais je les place pour l'exemple (l'exemple d'un jardinier qui n'y connait rien en légumes et qui mange des légumes 'maison' chaque année !

En cueillant groseilles et framboises,  si on passait voir comment se porte le potager...

Versailles - La Quintinie, maître es-potager et verger du Roi Louis XIV... entre ces espaces et conceptions et notre petit jardin, un monde ! mais, toujours la recherche de variétés maintenant anciennes, ayant fait leurs preuves... La nouveauté en ce domaine doit être utilisée avec parcimonie.
1993 - le passage séparatif entre le massif des aromatiques et le potager
1994 - Différentes salades dont les 'feuilles de chêne rouges' et 'Lolorossa'
1994 - Maïs sucré et courgettes 'Verte Noire Maraichère'
1995 - début d'un carré d'aromatiques avec semis salades à repiquer et radis
1995 - Les potirons courent jusqu'aux pommiers en espaliers
1998 - semis - volontairement tardifs lorsque la terre s'est réchauffée... Nous avons renoncé aux complications (chassis, etc...)
1998 - l'oeil émerveillé du éternel enfant... Ca pousse !
1998 - Ca pousse même très bien !
1999 - Culture de choux rouges

2000 - aromatiques et bordures if et santoline (les santolines résisteront mal aux excès de froids humides d'hiver - erreur de jeunesse)

2002 - exubérance au potager
2008 - fin septembre - de l'autre côté du chemin des gourmandises, les groseillers s'endorment doucement, tandis que les pommiers et poiriers délivrent leurs délices.. 2008 - fin septembre - le chemin des gourmandises : pommes 'Delbard Jubilé'

RETOUR PAGE PRECEDENTE        SUITE DU JARDIN ...

   

en 1987

 

Nature et objet du site | Plan du site | Disqualités | Qui sommes-nous ? | Nous contacter  | ©2000-2008 phengels